Workation : la nouvelle tendance du travail à distance

workation

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir voyager sans être obligé de poser tous ses congés ? C’est désormais possible grâce au workation, contraction des mots anglais work (travail) et vacation (vacances). Si le concept a longtemps été réservé aux digital nomads et aux freelances, la crise sanitaire et l’essor du télétravail ont redistribué les cartes : les salariés sont de plus en plus nombreux à choisir de travailler à distance, dans un autre endroit que leur lieu de résidence. Sur Internet, les offres de workation se multiplient et les professionnels du tourisme se réinventent pour séduire et attirer cette nouvelle clientèle.

Zoom sur une tendance qui pourrait bien se généraliser dans les années à venir.

Combiner tourisme et travail : la promesse du workation

Un concept récent

Le workation désigne le fait de travailler ailleurs que chez soi, dans un cadre propice à la découverte et à la détente. Aussi appelée teletravel, cette pratique a vu le jour dans les années 2000 : l’essor d’Internet et des nouvelles technologies a modifié nos habitudes, permettant notamment aux freelances de travailler de n’importe où. C’est ainsi que sont nés les digital nomads, ces travailleurs indépendants qui peuvent littéralement installer leur bureau n’importe où dans le monde, pour peu qu’ils disposent d’un ordinateur et d’une connexion internet.

Encore méconnue il y a quelques années, cette façon de travailler fait de plus en plus d’adeptes à travers le monde. Elle séduit les travailleurs en quête de liberté, loin du traditionnel triptyque « métro-boulot-dodo » :  une fois la journée de travail terminée, ils peuvent alors prendre le temps de découvrir la ville, la région, ou même le pays qu’ils ont choisis, s’immerger dans une nouvelle culture et s’ouvrir à d’autres coutumes. Dépaysement garanti !

Une pratique qui s’est accélérée avec la crise sanitaire

Les mesures mises en place pour lutter contre la COVID-19 ont poussé les entreprises à repenser leur organisation. Les salariés ont découvert le télétravail et avec lui, la possibilité de travailler de n’importe où. Libérés de la contrainte de devoir se rendre au bureau tous les jours et désireux de changer de cadre, ils ont été nombreux à se laisser séduire par les offres de workation.

Le confinement de mars 2020 a créé la surprise et des millions de travailleurs se sont retrouvés coincés à leur domicile, dans des espaces souvent inadaptés au télétravail. À choisir, qui n’aurait pas préféré installer son bureau dans un chalet en montagne, une cabane dans les bois ou un bungalow vue mer ? D’après une enquête réalisée par Booking.com en juillet 2020, 19 % de sondés avaient déjà envisagé de réserver un logement pour pouvoir travailler ailleurs que chez eux. Sans surprise, les réservations ont explosé en octobre de la même année, alors qu’un deuxième confinement se profilait.

Exemples d’offres de workation

Les professionnels du tourisme ont développé de nouveaux modes d’hébergement et des services clés en main pour répondre aux attentes de ces voyageurs aux besoins spécifiques. 

Les groupes hôteliers

S’ils avaient déjà commencé à repenser leurs business models avec le staycation, les groupes hôteliers ont profité de l’essor du télétravail pour mettre en place de nouvelles offres :

  • Les hôtels Hyatt proposent des séjours d’un mois ou plus, au prix équivalent à celui d’un loyer, grâce à la campagne The Great Relocate lancée en 2020.
  • D’autres groupes comme Accor, Club Med et les hôtels Barrière ont mis en place des formules adaptées aux besoins de travailleurs nomades : accès libre aux salles de réunion, café et rafraîchissements à volonté, service d’impression et de photocopie, etc.

Les maisons de coworking

Ce sont de grandes maisons qui disposent de tout le confort nécessaire pour vivre et travailler.

En France, on peut citer l’exemple de la Mutinerie Village, un ancien corps de ferme entièrement rénové dans le Perche. Entre colocation et coworking, les résidents peuvent y séjourner de quelques jours à quelques semaines, pour travailler au calme et en pleine nature, à seulement 1h30 de la capitale. Une solution idéale pour les Parisiens qui souhaitent se mettre au vert.

teletravel

À l’étranger, des acteurs comme Outsite proposent des dizaines d’espaces réunissant logements et bureaux partagés. Les clients peuvent créer leur séjour sur-mesure :

  • à la montagne ou à la plage ;
  • en appartement ou en maison ;
  • en chambre individuelle ou partagée ;
  • en demi-pension ou non ;
  • pour une semaine ou un mois… tout est possible.

Et bien sûr, l’assurance, le wifi et le ménage sont compris dans toutes les formules.

Les voyages organisés

Plusieurs pays comme les Émirats arabes unis et la Géorgie ont créé des visas pour faciliter les séjours de longue durée et attirer les digital nomads et les télétravailleurs ; une aubaine pour les tour-opérateurs, qui ont mis en place des offres permettant de sillonner un pays pendant plusieurs mois, ou de faire une retraite de workation dans une grande ville n’importe où dans le monde.

Les voyageurs travaillent dans des lieux paradisiaques et vivent des expériences collectives inédites : cours de cuisine et dégustations, séances de méditation, activités de développement personnel, etc. Plus originale encore, l’entreprise Coboat invite ses clients à embarquer à bord d’un bateau de coworking dont l’emplacement change chaque année.

Surfant sur cette vague, le voyagiste Best Of Tours a créé une offre baptisée Teletravel. Le concept ? Télétravailler dans un logement sélectionné par leurs équipes, pour une période de 6 à 12 semaines, tout en s’immergeant dans la culture locale grâce à un correspondant sur place. L’accent est mis sur le tourisme responsable, durable et solidaire.

Le workation, une tendance appelée à durer ?

Un mode de travail attrayant

Le nombre de salariés du secteur privé pratiquant le télétravail est en forte hausse. En septembre 2020, une enquête réalisée par l’institut YouGov a révélé que parmi les personnes qui ont travaillé à distance durant le premier confinement, une large majorité (75 %) souhaitait poursuivre l’expérience au cours des mois suivants.

Déjà convaincus par le télétravail, les salariés devraient facilement se laisser séduire par les nombreux avantages du teletravel. Pour eux comme pour les indépendants, les retraites de workation sont une source d’épanouissement personnel et professionnel. Il faut dire que la promesse est alléchante :

  • ne plus attendre d’être en vacances pour voyager ;
  • prévoir des séjours plus longs en alliant travail, tourisme et loisirs ;
  • disposer d’un espace de vie et de travail souvent plus adapté qu’un simple bureau installé chez soi ;
  • se ressourcer dans un paysage de carte postale et prendre le temps d’apprécier une nouvelle culture ;
  • faire partie d’une communauté et rencontrer d’autres voyageurs qui partagent les mêmes centres d’intérêt ;
  • élargir son réseau et entreprendre de nouveaux projets…

Une pratique bénéfique pour les entreprises

Les entreprises, autrefois réfractaires au travail à distance, commencent à prendre conscience de ses bienfaits et à en apprécier les avantages.

Pour beaucoup, les bureaux représentent le deuxième poste de dépenses après les salaires. Recourir au travail à distance leur permet de réduire les coûts : certaines font le choix de bureaux plus petits, tandis que d’autres se débarrassent purement et simplement de leurs locaux au profit du télétravail à temps complet.

Plusieurs études ont révélé que le teletravel favorise la productivité. Dans un cadre reposant, loin du stress des transports, des embouteillages et des obligations du quotidien, les travailleurs abordent leur vie professionnelle sous un nouvel angle et voient leur créativité stimulée.

Enfin, le teletravel valorise la marque employeur, essentielle pour attirer et retenir les talents. Les salariés sont de plus en plus attentifs aux avantages proposés par les entreprises : télétravail, flexibilité des horaires, nombre de jours de congés, etc. Le teletravel apparaît alors comme une pratique idéale pour les satisfaire. Sans compter que les retraites de workation peuvent être un excellent moyen de souder une équipe.


Issu du slow tourisme et du coworking, le workation pourrait connaître le même essor. Vous êtes un acteur du tourisme, propriétaire de chambres d’hôtes ou prestataire d’activité ? N’attendez plus pour améliorer la visibilité de votre offre et vous faire accompagner par un professionnel du marketing digital !

Article rédigé par Anouck Meunier, rédactrice web SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *